Prix de l'éveil (Musique) 1994

André Charlet

Chef de chœur

 

Informations supplémentaires

Laudatio

EN MEMOIRE D'ERNEST ANSERMET QUI DECOUVRIT LE TALENT D'UN JEUNE CHEF DE CHOEUR, POUR CELEBRER LES SCHUBERTUDES, A LA GLOIRE DES ONDES QUI ONT PORTE AU LOIN L'ENTHOUSIASME DU MUSICIEN

Biographie

André Charlet est né en 1927 à Lausanne, commence à 6 ans l'étude du piano au Conservatoire de Morges dans la classe de Marguerite André. Ses classes primaires et secondaires terminées, il entre, en 1944, à l'Ecole Normale de Lausanne où, pour la musique, il a pour maître Hermann Lang et, pour le violon, Georges Desarzens, frère du fondateur de l'Orchestre de Chambre de Lausanne.

Dès 1945, il suit aussi, en privé, l'enseignement d'Aloys Fornerod et de Charles Mayor pour les branches théoriques. En 1948, il achève sa forma­tion d'instituteur puis, en 1950, celle qui lui permet l'enseignement de la musique. De 1947 à 1951, il est maître à Corcelles-près-Payerne et, de 1956 à 1966, au Collège de Villamont, à Lausanne.

En 1947, il fonde, avec le Pasteur Albert Girardet, le Choeur des jeunes de l'Eglise Natio­nale Vaudoise qui, en 1957, devient le Choeur Pro Arte de Lausanne avec lequel il donne de nombreux concerts avec l'Orchestre de la Suisse Romande et l'Orchestre de Chambre de Lausanne.

Dès 1951, il poursuit ses études de musique au Conservatoire de Genève et en 1953 il obtient le diplôme de chef d'orchestre dans la classe de Samuel Baud-Bovy. En 1951, succédant à Robert Mermoud, il prend la direction de la Chorale du Brassus, vite célèbre dans tout le pays et à l'étranger. Avec ce choeur d'hommes, il grave plusieurs disques et CD.

En 1953-54, il se rend à Vienne où il fréquente l'Académie de Musique. Il y suit les cours de direction de Hans Swarowsky et de composition du Hongrois Karl Schiske.

En 1956, il entre à Radio Suisse Romande comme responsable des émissions chorales. Il anime l'émission "L'Art Choral". Son succès est immense. Cette même année, il reprend la direction du Choeur de la Radio Suisse Rommande où il succède à son fondateur Frank Guibat. Cet ensemble, devenu professionnel, prend en 1985, le nom de Choeur de Chambre Romand.

En 1960, il parfait encore sa formation musicale à Paris auprès d'Olivier Messiaen pour la composi­tion, de Louis Fourestier pour la direction d'or­chestre et de Nadia Boulanger pour les branches théoriques.

De 1964 à 1972, il dirige l'Orchestre symphonique de Lausanne. De 1965 jusqu'au printemps 1993, il est à la tête de la Liedertafel de Bâle où il a succédé à Hans Munsch. De 1970 à 1993, il est res­ponsable du Séminaire de chef de choeur à la sec­tion professionnelle du Conservatoire de Zurich.

En 1977, André Charlet est le chef des choeurs de la Fête des vignerons de Jean Balissat.

En 1978, il lance la première Schubertiade de la Radio Suisse Romande, renouvelée tous les deux ans depuis lors, avec un succès considérable.

Parmi les compositeurs qui ont été créés par André Charlet, on citera les noms de Jean Apothéloz, Jean Balissat, Jean Derbès, Philipps Gibbs, Gerhard Holzer, Jean-Paul Liardet, André-François Marescotti, Pierre Métrai, Norbert Moret, Jean- Frédéric Perrenoud, Jean Perrin, Constantin Regamey, Heinrich Sutermeister, Roger Vuataz, Pierre Wissmer.

Relevons qu'André Charlet est dédicataire de plusieurs oeuvres dont le "Te Deum" d'Aloys Fornerod (1954).

En 1987, André Charlet a reçu la Médaille d'Or de la Ville de Lausanne.

Le Prix de l'Eveil, qui lui est attribué en 1994, récompense celui qui, comme chef, comme animateur d'émissions radiophoniques, comme présentateur d'oeuvres musicales, comme initiateur des Schubertiades, a conduit la population vaudoise à la grande musique et aux compositeurs contemporains.

Site web

http://www.plansfixes.ch/films/1048

Lu 2840 fois