Grand prix Beaux-Arts 1987

Jean Lecoultre

Artiste peintre

 

Informations supplémentaires

Laudatio

Pour contribuer au rayonnement de l'oeuvre d'un artiste qui a su affronter somptueusement et vigoureusement le rêve angoissé du monde contemporain et la foison des matières immémoriales.

Biographie

Né en 1930, Jean Lecoultre passe, comme d'autres créateurs vaudois, par le milieu stimulant de l'Ecole de commerce de Lausanne, absorbe la littérature et le cinéma de l'après-guerre et subit l'illumination du surréalisme. Il s'inscrit à l'Académie de peinture de Genève et, après une année, va s'établir en Espagne. Il y reste jusqu'en 1957, découvre le soleil et l'ombre, qui marquent sa peinture. Il continue à suivre passionnément le cinéma américain. Après la noblesse séduisante de la période ibérique, Lecoultre, de retour à Lausanne, reconnu comme l'un des artistes les plus doués de sa génération, se met à exprimer le monde contemporain des foules, de l'anonymat, des buildings, des thrillers, des pinups, qu'il rend par l'acrylique. A partir des années 70, s'éloignant des touches libres du pinceau, il peint à l'aérographe. Sa réflexion picturale s'approfondit. L'hyperréalisme que certains croient alors découvrir chez lui conduit à une intériorité, puis à une polyphonie de matières, animales, végétales, minérales. Il s'engage dans la période de ses "territoires greffés", et donne au crayon de couleur des dessins d'une qualité inouïe.

Malgré la réputation de Lecoultre en Suisse Romande , et une oeuvre qui se situe au plus haut niveau, il s'en faut de beaucoup qu'il soit connu et reconnu au-delà de nos frontières.

Aussi le Grand Prix de peinture 1987, décidé par la Fondation, est-il destiné à Jean Lecoultre, en reconnaissance d'une des oeuvres les plus fortes qui soient nées en ce siècle dans le canton de Vaud, pour soutenir une exposition personne] importante de ce peintre, outre-Sarine, à l'étranger et à Lausanne même.

Lu 1666 fois