Prix culturel vaudois jeunes créateurs photographie 1987

Simone Oppliger

Photographe

 

Informations supplémentaires

Laudatio

Pour saluer la qualité d'un travail toujours sensible à la dimension humaine. En hommage à l'auteur du texte et des images de L'amour mortel, livre où elle exprime une amitié qu'une mort brutale a brisée, avec le talent du reporter, l'attention du témoin et dans une émotion dominée.

Biographie

Née en 1947 à Renan, dans le Jura bernois, Simone Oppliger travaille, après son apprentissage, au Centre-photo des quotidiens lausannois 24 heures et Le Matin, puis voyage, dès 1970, en Amérique latine, du Pérou à Cuba, dans le maquis de Guinée-Bissau, au Sénégal le Salvador, en Algérie et ailleurs.

Ses reportages, souvent audacieux, sont publiés dans des magazines de Suisse romande et dans le Tages-Anzeiger.

Ses photographies sont présentées dans des expositions dans les principales villes de Suisse romande.

Simone Oppliger a obtenu plusieurs fois une bourse du Département fédéral de l'intérieur, en 1973 pour ses reportages en Amérique latine, 1978 pour des reportages sur le Jura. En 1982, un prix de la Commission de littérautre du canton de Berne lui est attribué pour son livre Quand nous étions horlogers.

En effet, Simone Oppliger a illustré de ses photographies plusieurs publications : Le Jura république (texte de Vincent Philippe, Editions 24 heures, 1978); Quand nous étions horlogers (Editions Payot, Lausanne, 1980), où elle était l'auteur dû texte et de l'illustration, comme ce fut le cas de L'pour mortel (Editions P.M. Favre, Lausanne, 1986). Ce dernier livre a ete inspire par la mort brutale d'une jeune femme qui était l'amie d'enfance de la photographe; celle-ci retrace sa destinée.

Lu 2272 fois