Prix du rayonnement 2007

Prix du rayonnement 2007 Photographie Yann Fantys

Bertil Galland

Journaliste, éditeur et romancier

Le Prix du rayonnement, d’un montant de 20’000 francs, distingue une personnalité du monde culturel vaudois dont la renommée va au-delà des frontières du canton de Vaud et de la Suisse.

 

Informations supplémentaires

Laudatio

C’est lui qui a imaginé et offert aux Vaudois le plus fabuleux rendez-vous avec eux-mêmes et avec leur histoire, grâce à l’« Encyclopédie illustrée du Pays de Vaud », chantier titanesque que seuls pouvaient entraîner et porter durant près de 20 ans, son envergure intellectuelle, son charisme, sa volonté et son intime connaissance de ce Canton : Bertil Galland, tout à la fois journaliste, éditeur, chroniqueur, romancier, est surtout un arpenteur de territoires nouveaux. On le retrouve à l’origine de nombreuses aventures culturelles majeures: la Revue Ecriture, Plans-Fixes, plus près de nous la collection « Le Savoir Suisse ».

Toute communauté compte parmi ses membres des figures d’exception, des personnalités hors norme. Mais desquelles peut-on dire que leur ego est inversement proportionnel à leur influence ? Car Bertil Galland est un homme de réseau, davantage porté à la discrétion qu’aux tonitruantes démonstrations, qui convainc et met en œuvre ses idées et ses projets sans bruit mais avec une efficacité et une autorité peu communes.

Il y a 20 ans, il était l’un des initiateurs de notre Fondation. Comment donc imaginer ce 20ème anniversaire sans lui dire l’estime et la reconnaissance unanimes des Vaudoises et des Vaudois ?

Biographie

Bertil Galland est né en 1931 à Leysin, père médecin, prématurément décédé, mère suédoise.

Dès 1936 à Lausanne. Collège et gymnase classiques.

En 1954 : Faculté des lettres puis licence de sciences politiques

Boursier aux Universités d'Uppsala et de Pérouse.

Formation de journaliste dans des quotidiens aux Etats-Unis (1958/59), Atlanta, Nouvelle Angleterre, Kentucky, Californie, puis à Washington.

Goûts des pays, de la poésie, des voyages, des langues (une dizaine pratiquées).

Journaliste

Dès 1963 à la "Feuille d’avis de Lausanne/24 heures",

brièvement à "L’Hebdo" puis participe avec Jacques Pilet à toute l’aventure du "Nouveau Quotidien".

Reporter

Hors de Suisse: guerres d’Israël (Six Jours, Kippour), d’Afrique (Biafra, Angola), du Vietnam (et Cambodge, Laos).

Souvent aux Etats-Unis (a publié "La machine sur les genoux", 1960),

dans les pays nordiques ("Le Nord en hiver", 1985),

en Chine ("Les yeux sur la Chine", 1972, sur la Révolution culturelle), Asie centrale.

Chaque année l’Italie, Rome (où commence "Luisella", roman, 1999) et dès 1983 Erice, en Sicile, séminaire du World Laboratory sur les urgences planétaires.

Depuis 1971

tient une chronique hebdomadaire  dans "24 heures", "Le Nouveau Quotidien", "Le Temps",

aujourd’hui dans "Coopération" : arts, littérature, politique, sciences humaines, choses vues, de "La terre et l’esprit" à "L’arpenteur".   

Parallèlement au journalisme 

1960-1971, dirige les Cahiers de la Renaissance vaudoise,

1971-1984, créé les Editions Bertil Galland.

Rassemble et fait connaître une forte littérature romande, Chappaz, Chessex, Corinna Bille, Borgeaud, Bouvier, bien d’autres. Publie des œuvres majeures de Rivaz, Mercanton, Roud.

Recherche de nouveaux écrivains

en créant : La revue "Ecriture",

le Prix Georges-Nicole (commence avec Anne-Lise Grobéty et Lovay),

la collection CH (traductions d’écrivains alémaniques et tessinois).

Coéditions avec Grasset et Gallimard,

Prix prestigieux et succès en France.

Chez Edipresse direction littéraire du Livre du mois, création des Editions 24 heures, livres de photos qui font connaître Imsand père et fils, collection Visages sans frontières qui relance la présence d’Ella Maillart.

Entre-temps conçoit avec des étudiants, élabore et dirige de 1970 à 1984 l’Encyclopédie vaudoise, 12 volumes, plus de 30.000 collections vendues.

Pour mettre la recherche actuelle à portée du public initie en 2002 la Collection Le savoir suisse aux Presses polytechniques et universitaires romandes. Plus de 40 titres parus, plus de 60.000 volumes vendus.

Autres publications comme auteur 

"La littérature romande expliquée en un quart d'heure", 1986.

"Soixante poèmes d'amour traduits du suédois", 1988.

"Princes des marges", La Suisse romande en trente destins d'artistes,

1991. "Fortes têtes", Des combats politiques aux parcours solitaires, 2005.

Cinéma

Dès 1979, engagé avec les cinéastes Mayerat et Ansorge dans la collection des films Plans-Fixes créée par Michel Bory, portraits filmés. Interviewer dans 70 films.

Publie deux livres (1992 et 2003) sur Jacqueline Veuve et le cinéma documentaire romand. 

Distinctions

Docteur honoris causa de l'Université de Zurich (1983).

Prix Montaigne décerné par l'Université de Tübingen et la Fondation  Goethe (1992).

Père, avec Sylvie Galland, de Nicole Bovard et de Julien, Martine et Corinne Galland.

Avec Betty Galland vit depuis 1996 en Bourgogne.

Media

Vidéos Ana Morenza
Lu 2026 fois