Prix spécial 20ème anniversaire

Prix spécial 20ème anniversaire Photographie Yann Fantys

Jean-Stéphane Bron

Cinéaste

Prix spécial 20ème anniversaire

 

Informations supplémentaires

Laudatio

Il porte sur ses congénères et sur le monde qui l’entoure un regard d’une insatiable curiosité et d’une tendresse véritable matinée d’impertinence. Réalité et fiction s’entremêlent sous l’œil de sa caméra.

En 2001, lorsque la Fondation lui décerne un « Prix jeune créateur », il vient à peine de commencer un tournage qui durera plus de deux ans : c’est le « Génie helvétique ». Ni grisé ni tétanisé par le succès, il est mû par un parfait équilibre entre ambition et humilité et poursuit son travail avec obstination.

Mais la passion et l’angoisse brûlent sous une apparente sérénité. Son sourire est bordé de larmes, sa tendresse est nourrie de lucidité ; le regard exigeant et rigoureux qu’il jette sur ses « sujets » font de chacun de ses films un rendez-vous à la fois jubilatoire et interrogateur sur nous-mêmes et sur ce que nous faisons de nos vies et de notre monde.

Biographie

Jean-Stéphane Bron est né le 25 août 1969 à Lausanne.

1989 à 1990 étudie le cinéma en Italie sous la direction d’Ermanno Olmi.

1995 Diplômé avec mention de l’Ecole cantonale d’Art de Lausanne (ECAL).

Pour le cinéma, il est l’auteur de Connu de nos services, La bonne conduite, mais

Im Bundeshaus – le génie helvétique, est un des succès majeurs du cinéma suisse.

Sélectionnés dans plus soixante festivals internationaux – dont Cannes - et diffusés dans plus de 15 pays (TV), ses films documentaires ont été distingués en Europe et aux Etats-Unis, notamment par le Prix original vision du New-York Times en 2001.

Salué par la presse française, Mon frère se marie, son premier film de fiction, a reçu plusieurs Prix dont le Best european film, au Festival du nouveau cinéma européen, en Espagne.

Il prépare actuellement son quatrième long-métrage documentaire, un film sur le monde de la finance intitulé « Money », produit par Robert Boner dans le cadre d’une co-production internationale.

Media

Vidéos Ana Morenza
Lu 2982 fois