Prix culturel vaudois jeunes créateurs théâtre 2000

Martine Charlet

Metteur en scène

 

Informations supplémentaires

Laudatio

ELLE S'EST PENCHÉE SUR LA CONDITION HUMAINE POUR UN « BAISER DE FEMME ARAIGNÉE » ET A ÉVEILLÉ « LE DÉSIR SOUS LES ORMES ».

AMBITIEUSE, VIVANTE, SENSIBLE, ELLE SAISITL'ESSENTEEL DES MOTS AFIN DE NOUS LES RENDRE, AVEC TENDRESSE OU CRUAUTÉ, SUSCITANT NOTRE ÉMOTION.

Biographie

Martine Charlet a un parcours original dans le monde du théâtre indépendant romand. Née dans la campagne vaudoise, libraire de formation, elle découvre la passion de la scène à travers les textes. Indépendante d'esprit, c'est au contact de metteurs en scène romands connus qu'elle apprend peu à peu son métier. Dès le début des années 1980, elle travaille au Théâtre de Vidy avec André Steiger, Martine Paschoud, mais aussi Séverine Bujard et Angelo Corti. Elle collabore également avec le Théâtre de Poche à Genève et le Théâtre de Carouge.

En 1984, Martine Charlet crée sa propre compagnie et monte ses premiers spectacles. Les textes qu'elle choisit s'inscrivent dans un registre qui met en jeu la condition de l'être humain, ses élans et ses passions, ses sentiments et ses zones obscures. Pour elle, il s'agit avant tout de parler aux spectateurs de thèmes universels, qui les touchent directement, et ce à travers de grands auteurs de la littérature. Une parabole sur l'enfermement physique et mental et sur le caractère double de tout homme se déploie au fil des mises en scène. Masculin et féminin, honnêteté et traîtrise scandent l'exploration des relations entre père et fils, homme et femme :« Le Baiser de la femme-araignée», de Manuel Puig, «Père», d'August Strindberg en sont les exemples comme les facettes parfois contradictoires de l'individu («Masques nus», de Luigi Pirandello) ou le cri de désir révolté (« Désir sous les ormes », d'Eugene O'Neill).

Martine Charlet a déjà réalisé une dizaine de spectacles dont le plus récent, «L'Arriviste», de Stig Dagerman, qui met en jeu l’ambivalence des comportements humains face à la responsabilité, l'engagement et la liberté, créé au Théâtre de l'Arsenic à Lausanne en janvier 2000. En février 1999, la Ville de Lausanne lui attribue un contrat de confiance pour une période de trois ans.

Attachée à un travail dans la continuité, Martine Charlet s'est peu à peu constitué une équipe avec laquelle elle aime bien travailler. Elle fait aussi partie de ces metteurs en scène qui veulent faire entendre le théâtre indépendant au-delà de ses lieux de création. Ainsi comme nombre de spectacles, « Désir sous les ormes » a été présenté dans une demi-douzaine de ville de Suisse romande.

Oeuvre

MISES EN SCENE

1984 «Hélène» de Yannis Ritsos, Usine à Gaz, Nyon, dans le cadre du Festival des Théâtres d'Eté Nyon.
1988 «La Danse de Mort» d'August Strindberg, Passerelle, Théâtre de Vidy, Lausanne.
1993 « Senso » de Camillo Boito, Octogone, Pully ; Théâtre Municipal, Yverdon ; Théâtre de Neuchâtel.
1994 «Louve» d'Alexandre Voisard, Théâtre Arsenic, Lausanne; Halle des Fêtes d'Undervelier République et Canton du Jura.
Saison 1995-96 «Le Baiser de la femme-araignée» de Manuel Puig, Usine à Gaz, Nyon, dans le cadre du Festival des Théâtres d'Eté Nyon : Théâtre 2.21, Lausanne ; Théâtre Le Poche, Genève.
1995 « Père» d'August Strindberg, Théâtre de l'Arsenic, Lausanne; CMA-Théâtre de Valère, Sion.
Avril 1997 Tournée de « Le Baiser de la femme-araignée » de Manuel Puig, CMA-Théâtre de Valère, Sion ; Salle de l'Hôtel de Ville, Bulle ; Théâtre Municipal, Bienne ; Théâtre de la Ville, La Chaux-de-Fonds.
Novembre 1997 « Masques nus » de Luigi Pirandello, Théâtre 2.21, Lausanne.
Saison 1998-99 «Désir sous les ormes» d'Eugene O'Neill, Théâtre de l'Arsenic, Lausanne et tournée au Théâtre de Valère, Sion ; Espace Moncor, Fribourg ; Théâtre Benno Besson, Yverdon-les- Bains ; Théâtre Municipal, Neuchâtel ; Salle de l'Hôtel de Ville, Bulle ; Théâtre de la Ville, La Chaux-de-Fonds.
Février 1999 Contrat de confiance de la Ville de Lausanne pour la période de juin 1999 à juin 2002.
Saison 1999-00 «L'Arriviste» de Stig Dagerman, Théâtre de l'Arsenic, Lausanne et tournée à l'Espace Moncor, Fribourg ; Théâtre de Vevey, Vevey.

ASSISTANAT

Saison 1981-82 Assistante de mise en scène au Théâtre de Vidy :
  • André Steiger, « Victor ou les enfants au pouvoir» de Roger Vitrac
  • Pierre Bauer, « Bent » de Martin Sherman
  • Stuart Seide, « Faust » de Christophe Marlowe
Saison 1982-83 Assistante de mise en scène au Théâtre de Vidy :
  • André Steiger, « Schweyk dans la deuxième guerre mondiale » de Bertold Brecht
  • Angelo Corti, « Le Prix des ânes » de Plaute
  • Martine Paschoud, « Vera Baxter » de Marguerite Duras
  • Pierre Bauer, « Trahisons » de Harold Pinter
  • André Steiger, « La Cruche cassée » de Kleist
Saison 1983-84 Assistante de mise en scène au Théâtre de Vidy :
  • Hervé Loichemol, « L'Ecole des femmes » de Molière
  • Jean-Charles Simon, « Broker ou le songe d'hiver » de Herbert Meier
  • Pierre Bauer, « Messiah » de Martin Sherman
Saison 1984-85 Assistante de mise en scène au Théâtre de Vidy :
  • Angelo Corti, « Orgasme adulte échappé du zoo» de Dario Fo
  • Séverine Bujard, « Un Tramway nommé désir » de Tennessee Williams
Saison 1985-86 Assistante de mise en scène au Théâtre de Carouge :
  • Walter Pagliaro, « Bérénice » de Racine
  • Séverine Bujard, « Lorenzaccio » d'Alfred de Musset Assistante de mise en scène au Théâtre de Vidy :
  • Pierre Bauer, « Le Baladin du monde occidental » de Synge
Saison 1986-87 Assistante de mise en scène au Théâtre de Vidy :
  • Jean-Pierre Malo, « Glengarry Glen Ross » de David AAamet ■Angelo Corti, «Monsieur Bonhomme et les incendiaires » de Max Frisch
  • Séverine Bujard, « La Puce à l'Oreille » de Georges Feydeau
Saison 1987-88 Assistante de mise en scène au Théâtre de Vidy :
  • Gérard Carrat, « Madame Sans-Gêne » de Victorien Sardou Assistante de mise en scène au Nouveau Théâtre de Poche, Genève :
  • Martine Paschoud, « Visages connus, sentiments mélangés» de Botho Strauss
Saison 1988-89 Assistante de mise en scène au Théâtre de Carouge :
  • Michel Duchaussoy, « Il ne faut jurer de rien » d'Alfred de Musset
  • Séverine Bujard, «Les Deux jumeaux vénitiens» de
  • Carlo Goldoni Assistante de mise en scène au Théâtre de Vidy :
  • Séverine Bujard, « Madame de Sade » de Yukio Mishima
Saison 1989-90 Assistante de mise en scène au Théâtre Arsenic, Lausanne :
  • Michel Grobéty, « Une visite inopportune » de Copi
Saison 1990-91 Assistante de mise en scène au Nouveau Théâtre de Poche, Genève :
  • Séverine Bujard, «Pour boire à notre belle France. Amis versez-moi du veau froid » de Georges Courteline
Assistante de mise en scène au Théâtre de Carouge :
  • Séverine Bujard, « Fin de partie » de Samuel Beckett
Lu 2634 fois