Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

François Junod, automatier

François Junod, automatier Photographe, Amélie Blanc

Laudatio

Avec lui la mécanique se fait poésie. Son parcours, de l’Ecole technique à celle des Beaux-Arts, l’a conduit de la micro-mécanique à la création artistique. François Junod pratique aujourd’hui un artisanat désormais inscrit au patrimoine immatériel vaudois. Il en représente l’expression la plus vivante, la plus maîtrisée, la plus personnelle, la plus inventive. Pouchkine écrit un poème, un cheval blanc galope au plafond, un oiseau chante dans sa cage dorée, un androïde lunaire survole l’atelier : toute la poésie du monde de François Junod repose sur un savoir-faire ancestral résolument inscrit dans le monde contemporain et qu’il porte au plus haut niveau de complexité, de perfection et d’imagination.

Prix culturel vaudois Arts appliqués 2013

Le prix culturel Arts appliqués 2013, d’un montant de 20’000 francs, met en avant un automatier du canton.

Biographie

Né à Sainte-Croix en 1959, François Junod y fréquente d’abord l’Ecole technique (section micromécanique). Puis, tout en faisant un apprentissage de restaurateur d’automates chez Michel Bertrand à Bullet, il obtient son diplôme à l’Ecole des Beaux-Arts de Lausanne (section dessin et sculpture).

Depuis 1984, François Junod est de retour à Sainte-Croix où il conçoit et construit des automates et des sculptures modernes pour lesquelles il avoue assez volontiers sa prédilection.

Lu 6148 fois

Media

Portrait vidéo réalisé par Momentum Production, réalisateur Pierre-Yves Borgeaud