Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

Thierry Romanens, musicien et chanteur

Thierry Romanens, musicien et chanteur Photographie Nicole Chuard

Laudatio

C’est un écorché qui ne mord pas, mais qui dit comment il voit la vie, le monde, les gens : ce n’est pas tout rose, mais c’est dit avec ironie, tendresse, humour. Il fonctionne à l’amour et à l’amitié, pour créer avec ses complices un univers très personnel, où paroles et musique ont une couleur, un rythme, une sonorité et un sens qui portent désormais et définitivement sa griffe.

Prix culturel vaudois Musique 2006

Le prix culturel Musique 2006, d’un montant de 15'000 francs, met en avant un musicien et chanteur du canton.

Biographie

Thierry Romanens, chanteur

Naissance en France en 1963.

Enfant, il étudie le piano durant sept ans à cause de sa mère, enfin grâce à sa mère... ! Il fera par la suite deux années de guitare et une année d’école de théâtre Polylangage, à Lyon.

Il commence à jouer dans un groupe à l'âge de 17 ans (folk français) puis il se lance dans le bluegrass-country pendant ses études de psychomotricien, Université Claude Bernard, Lyon (F), profession qu'il exerce à temps partiel jusqu'en 1995.

Il déménage en Suisse, terre de ses ancêtres, fin 1987.

Parcours musical

1987

Son parcours musical commence avec "Les Taupins" groupe de Lyon. Tournée en Rhône-Alpes et en Suisse.

1994

Il monte un spectacle s’intitulant "2 chanteurs et une cloche" avec Pascal Rinaldi et Patrick Chambaz.

1996

C’est "La Fête à Bühler" qu’il présente avec cinq autres chanteurs suisses: Valérie Lou, Florence Chitacumbi, Le Bel Hubert, Denis Albert et Pascal Rinaldi. Tournée en Suisse, en France et au Québec.

1998

Il fait une vingtaine de spectacles intitulés simplement "Thierry Romanens en Concert".

2000

En mai sortie de son premier album, Le Sens Idéal 2000. Il pousse également la voix sur les CD’s de Pascal Rinaldi, Valérie Lou, La fête à Bühler, Détours essentiels - compil. Suisse.

2002

A la rentrée, il monte un nouveau spectacle qu’il intitulera « ROMANENS - Chansons dans la détente ». Le 4 novembre de la même année, il participe à Montréal à un spectacle organisé par la communauté internationale des radios francophones publiques, pour rendre hommage à Gilles Vigneault. Toujours en novembre, il est retenu pour présenter sa performance devant le réseau Maillon en Rhône-Alpes.

2003

Cette performance sera aussi présentée lors des vitrines professionnelles : Entre Vues à Bruxelles et au Chaînon Manquant, à Figeac en France, où il est découvert et invité par la directrice de la Bourse Rideau, pour présenter son spectacle en intégrale à Québec lors du congrès 2004.

2004

Son deuxième album, « Les Saisons du Paradis », paraît le 26 janvier en Suisse. 160 concerts dans toute la francophonie.

2006

Enregistre à Montréal son dernier album « Le Doigt », sorti en mars.

Théâtre, humour

Parallèlement à sa carrière de musicien, Thierry Romanens est aussi très actif dans les milieux du théâtre, de l’humour et de la radio.

1988

Co-fonde "Bretelle 007" trio de café-théâtre.

1992

Présente son premier spectacle solo « Qu’est-ce que vous foutez dans ma salle de bains ? » dont il joue 350 représentations et avec lequel il remporte le Prix spécial du Jury au Festival international d’humour de Rochefort et le Devos d’honneur au Festival de Tournai.

1993

Joue "Les gourmandises", mis en scène par Erik Zollikofer.

1996

Poursuit sur cette veine et monte "La dernière Volonté d'Agrippas".

1997

C’est au tour de "La vieille d'Ogoz", dont il signe le texte. Il en est de même avec "Piqûres de mystique" qu’il joue à 150 reprises, entre autre à la Bourse aux spectacles ATP, à Thoune en Suisse, où il remporte le Prix Suisse de la scène « Goldener Thunfisch 98 » et aux Entre Vues en Belgique.

1999

Ecrit le texte de "Fa-mi", spectacle théâtral et musical jeune public mis en scène par Gérard Diggelmann.

2001

« Gros guignolet" en co-écriture avec Popol Lavanchy.

2002

Joue dans "Le nom" de Jon Fosse mis en scène par Gianni Schneider au théâtre de Vidy et dans "Fables", avec l'Orchestre de chambre d'Yverdon-les-Bains.

2003

Ecrit le texte de "Le sceau de l’ange" qui sera monté en Suisse.

A la radio

Sur Radio Suisse Romande, la Première il est  «Dicodeur» dans l'émission éponyme depuis 1997.

Depuis 1999, il produit sept émissions pendant l’été sur RSR la Première.

Il co-écrit des contes bilingues pour une émission pour enfants sur la DRS – 1.

Lu 2217 fois

Media

Vidéos Ana Morenza