Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

Palmarès 2008

Silvie Defraoui, plasticienne

Laudatio

A l’archiviste du futur, à l’artiste au long cours – de deux devenue une par le sort de la vie -, à la pionnière de l’art vidéo qui n’a cessé de s’interroger sur l’image et ses ambiguïtés, sur l’image et ses vérités multiples ; à la pédagogue sans relâche, à l’amie toujours, de génération d’étudiants, artistes devenus ; à la femme d’ailleurs, de là et d’ici, profondément.

Grand prix 2008

Le Grand prix, d’un montant de 100’000 francs, honore une personnalité du monde culturel vaudois qui a enrichi le pays par une œuvre forte et une approche neuve. Cette importante somme apporte à un créateur reconnu le bien le plus précieux : un temps libéré de contraintes financières.

Marius Daniel Popescu, écrivain

Laudatio

Lorsqu'il a imaginé son Marius, Pagnol, c'est sûr, avait anticipé Popescu.

Fils d’un lointain César et avec un bus pour navire, ce Marius-là part tous les jours en voyage poétique dans nos habitudes.

Il perçoit dans les mots et les gens d'ici des sens et des sentiments que nous ne voyons pas.

Venu de ce pays autrefois assommé de tyrannie, lui seul a su dire, entre autres visions révélées, les amours libres et secrètes du Léman et de son rival neuchâtelois qu'il lui arrive de pressentir se vidant l'un dans l'autre.

Comme la rencontre de la France et de Ionesco a fondé un Mouvement, celle de Popescu et de la Suisse a révélé une Ecriture.

Et facétieux enfant globalisé de Pagnol et Ionesco, Popescu plante sa plume dans les fesses du Monde.

Prix culturel vaudois Littérature 2008

Le prix culturel  Littérature 2008, d’un montant de 15’000 francs, met en avant un écrivain du canton.

Brigitte Hool, cantatrice

Laudatio

La magie de sa voix nous entraîne vers le sublime. En l’écoutant, de la réalité, on passe au rêve. Les variations si harmonieuses de sa tessiture nous ouvrent le chemin du bonheur.

La personnalité solaire de Brigitte Hool transparaît dans son interprétation rayonnante. Le public qui l’écoute est comme transcendé par cette passion que l’on sent vibrer en elle. On pourrait dire qu’elle est hors du temps, mais ce serait méconnaître la personne qui aime la vie. Elle la saisit à bras le corps et la fait danser au rythme de ses joies tout en gardant une lucidité remarquable. Femme du XXIème siècle, elle nous fait partager son amour de la musique grâce à son don exceptionnel. La lumière habite sa voix et nous éblouit, que demander de plus ?

Prix culturel vaudois Arts Lyrique 2008

Le prix culturel Arts Lyrique 2008, d’un montant de 15’000 francs, met en avant une cantatrice du canton.

Annaïk Lou Pitteloud, photographe

Laudatio

Ses micro-fictions – le mot est d’elle – reconstruisent par bribes des histoires vraies et inventées à la fois, nourries de nombreuses références et qui nous laissent une impression d’étrangeté et de familiarité.

La minutie et la précision de ses œuvres donnent une grande puissance à des images plus réelles que la réalité.

Elle qui ne tient pas de pinceau, on a comparé son travail à de la peinture, celle des plus grands. Elle nous parle d’une humanité représentée par des marginaux, des adolescents, des moments fragiles sortis du flux du temps, auxquels elle donne voix comme aux personnages d’une pièce de théâtre. Son art transfigure le trivial en spectacle magique et utilise le détail jusqu’au maniérisme, pour nous montrer les gens qui la touchent.

Prix culturel vaudois Arts Visuels 2008

Le prix culturel Arts visuels 2008, d’un montant de 15’000 francs, met en avant une photographe du canton.

Pierre Corajoud, guide, auteur et éditeur de guides d'itinéraires pédestres

Laudatio

Il aime sa ville qu’il connaît jusque dans ses moindres recoins avec ses mystères et ses étonnants contrastes. Mais cet amour et ces découvertes, il a éprouvé le besoin de les partager. Devenu « baladeur professionnel », flâneur pour le « plaisir », ou comme il aime à le dire, « aventurier du proche », il a séduit en plus de 10 ans et autant de publications, des cohortes de Lausannois et de touristes et leur a fait découvrir ou redécouvrir les mille et un mystères de l’espace urbain lausannois.

Prix de l'éveil 2008

Le Prix de l’éveil, d’un montant de 20’000 francs, récompense une personnalité vaudoise qui enrichit la vie culturelle du canton en suscitant l’éveil du public, jeune ou adulte, par son travail de créateur, de médiateur, de formateur ou d’initiateur.

Carlos Leal, acteur

Laudatio

Tout, todo, alles, everything...
Carlos aurait comblé Jane la divine.
Pour la regrettée Savigny, un vrai comédien devait savoir tout faire :
Singen, bailar, acting.
De Sens Unik à James Bond,
il a donc fait, en quatre langues,
un grand écart tout droit venu du Breakdance.
Longtemps, on a cru que le rap avait été inventé pour lui,
pour servir sa golden voice d’hidalgo segundo.
Mais ce sont les Frères Lumière qui ont imaginé l’écrin,
celui qui révèle vraiment le joyau... fidèle.

Car même mondialisé, loyal, Leal l’est.
De son originel Renens, il a toujours chanté les louanges,
ohne Sehnsucht, mais en rêvant de l’Olympe, enfin si proche.

Prix du rayonnement 2008

Le Prix du rayonnement, d’un montant de 20’000 francs, distingue une personnalité du monde culturel vaudois dont la renommée va au-delà des frontières du canton de Vaud et de la Suisse.