Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

Palmarès 2006

Armand C. Desarzens, graveur

Laudatio

A l’artiste qui, trait à trait, strate par strate, pénètre l’âme et tend à l’universel.

Au poète, qui sans se lasser, jamais, redéfinit le monde avec toutes ses anicroches et toutes ses aspérités.

A l’homme qui, parfois, se sent si seul sur son chemin d’exigence et de rigueur, alors qu’en réalité il s’inscrit avec jubilation au cœur de la communauté humaine.

Grand prix 2006

Le Grand prix, d’un montant de 100’000 francs, honore une personnalité du monde culturel vaudois qui a enrichi le pays par une œuvre forte et une approche neuve. Cette importante somme apporte à un créateur reconnu le bien le plus précieux : un temps libéré de contraintes financières.

Roland Vouilloz, comédien

Laudatio

Il est insaisissable et atypique. Il habite partout et nulle part ; une seule adresse : le théâtre. De Brecht à Metin Arditi, en passant par Molière, Horvath ou Antoine Jaccoud, ce comédien né en Valais et formé à Genève, acteur fétiche de Denis Maillefer, habite avec une intensité rare la scène théâtrale vaudoise depuis plus de 15 ans. Son jeu, sa présence sur le plateau, sa voix, le placent parmi les grands, ceux qui hantent encore les rôles longtemps après qu’ils les ont tenus.

Prix culturel vaudois Théâtre 2006

Le prix culturel Théâtre 2006, d’un montant de 15’000 francs, met en avant un comédien du canton.

Thierry Romanens, musicien et chanteur

Laudatio

C’est un écorché qui ne mord pas, mais qui dit comment il voit la vie, le monde, les gens : ce n’est pas tout rose, mais c’est dit avec ironie, tendresse, humour. Il fonctionne à l’amour et à l’amitié, pour créer avec ses complices un univers très personnel, où paroles et musique ont une couleur, un rythme, une sonorité et un sens qui portent désormais et définitivement sa griffe.

Prix culturel vaudois Musique 2006

Le prix culturel Musique 2006, d’un montant de 15'000 francs, met en avant un musicien et chanteur du canton.

Jean-Louis Kuffer, écrivain

Laudatio

"Je note donc je suis", dit-il.

Il cultive à l'extrême l'amour des mots, et si la désillusion est compagne de son verbe, l'humour toujours la côtoie, jouant à forcer le trait parfois.

Il trace une comédie humaine où le caustique se pare de tendresse, et son tour de force est de rendre notre part d'ombre fréquentable.

Prix culturel vaudois Littérature 2006

Le prix culturel Littérature 2006, d’un montant de 15’000 francs, met en avant un écrivain du canton.

Yves Bugnon, chanteur, directeur de chœur

Laudatio

Médiévale, baroque, ou contemporaine, sa passion du chant a des accents multiples.

Il fait œuvre de transmission, et l'aventure à laquelle il convie enfants et adultes a une portée autre que musicale : humanité et savoir s'y conjuguent, curiosité et enthousiasme y sont distillés entre les notes.

La musique, avec lui, se fait école de vie.

Prix de l'éveil 2006

Le Prix de l’éveil, d’un montant de 20’000 francs, récompense une personnalité vaudoise qui enrichit la vie culturelle du canton en suscitant l’éveil du public, jeune ou adulte, par son travail de créateur, de médiateur, de formateur ou d’initiateur.

Pierre Keller, directeur de l'Ecole cantonale d'art de Lausanne

Laudatio

Si c’était l’eau, ce serait un torrent ; l’air, un courant ; le feu, un volcan ; la terre, un tremblement…

Pierre Keller résumé en quatre éléments… trop résumé, bien sûr.

Car ce diable d’homme est polyvalent. Peintre, sculpteur, photographe… il a représenté la suisse dans de prestigieuses manifestations internationales.

Marchand, il a mis son sens du contact et des affaires au service d’autres artistes, et non les moindres.

Enseignant, il a éveillé à l’art les élèves du collège d’aigle et du gymnase du Bugnon, tirant de son carnet d’adresses un Keith Haring ou un David Bowie.

Organisateur hors pair, il a fait du canton de Vaud le point de mire des 700 ans de la confédération.

Directeur inspiré, enfin, il a donné à l’ECAL une dimension internationale que sanctionnent invitations et expositions dans les plus grandes métropoles.

Prix du rayonnement 2006

Le Prix du rayonnement, d’un montant de 20’000 francs, distingue une personnalité du monde culturel vaudois dont la renommée va au-delà des frontières du canton de Vaud et de la Suisse.