Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

Katarzyna Gdaniec et Marco Cantalupo (Compagnie Linga), Danseurs, chorégraphes, fondateurs de la Compagnie Linga

Katarzyna Gdaniec et Marco Cantalupo (Compagnie Linga),  Danseurs, chorégraphes, fondateurs de la Compagnie Linga Photographe, Amélie Blanc

Laudatio

Images fortes, images choc, débauche d’énergie, danse superlative. Linga ne s’économise pas. Cette générosité fait son succès. Ancrage régional mais rayonnement international. La Compagnie Linga tourne autour du monde avec un bonheur jamais démenti. Si elle a trouvé depuis longtemps son identité, elle ne renie pas ses origines : le Béjart Ballet Lausanne. Après huit années passées auprès de Maurice Béjart dont elle fut une des interprètes d’élection, Katarzyna Gdaniec renonça à la sécurité qu’offre une grande compagnie pour prendre les risques de l’indépendance. Avec Marco Cantalupo, issu lui aussi du BBL, elle se lança dans une suite de créations ambitieuses chorégraphiées à quatre mains. C’était en 1992, il y a tout juste 20 ans. Depuis, bénéficiant de l’hospitalité du Théâtre de l’Octogone, Linga danse à cœur ouvert et à corps perdu.

Grand prix 2012

Le Grand prix, d’un montant de 100’000 francs, honore une personnalité du monde culturel vaudois qui a enrichi le pays par une œuvre forte et une approche neuve. Cette importante somme apporte à un créateur reconnu le bien le plus précieux : un temps libéré de contraintes financières.

Lu 4908 fois

Media

Portrait vidéo réalisé par Pierre-Yves Borgeaud, Momentum Production